Archive | Humour RSS feed for this section

Avez-vous vu ma binette ?…

13 Août

Je constate un peu de relâchement dans le n° 110 de la revue « Nous-Vous-Ille » : 12 occurrences seulement du sobriquet départemental contre 16 dans le n° 109.

En revanche, je note 19 apparitions du Président nouveau, contre 7 seulement dans le numéro précédent : je vais surveiller la tendance…   😉

JLChenut

Un petit coucou itou

13 Août

Vu tardivement, ce tweet d’Olivier Berrezai… journaliste à la rédaction O-F :

Coucou
cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour mémoire : pour le département, Brétillien s’écrit sans accent et Breizhilien mériterait une double consonne… mais on peut voir cela comme étant des détails.

😉

Une application bien de chez nous

9 Août

geocaching

Pour être précis, cette « application bretillienne » a été conçue par un « artiste » qui se présente sous l’appellation Giboo, en qualité d’infographiste et webdesigner pour l’agence digitale LWM (création et entretien de sites web pour des tiers) dont le siège social est à Paris… avant qu’il soit jugé nécessaire de recourir à la société Proximit (d’Aixe sur Vienne – Haute Vienne) pour (je cite) : graphisme, refonte technique, ajouts de fonctionnalités… et hébergement.

Moi je dis ça…

C’est juste pour rigoler… 😉

Additif du 11 août : je vous invite à lire le commentaire de J-B Gerbaud ci-dessous.

Fier d’être… Chenut

13 Juil

Quand je songe à l’importance des « échanges » que le Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine a pu avoir aujourd’hui avec le Premier ministre, auprès duquel il a été introduit par son « ami » Jean-Yves Drian, avant de passer un « grand moment » avec le Président de la République, j’en ai tout plein de frissons dans le dos !…

Fier_d_etre_C

cliquer sur l’image pour l’agrandir

Et tout ça dans la même journée.

Non, sans blague : il y a des communicants qui ont l’art de ridiculiser ceux qu’ils croient servir quand ils en twittent légèrement trop.

PS : d’après mes informations, le Pape François aurait bien voulu, lui aussi, mais il est rentré du Paraguay un peu trop tard pour faire une photo aujourd’hui. – 😉

On nous avait pourtant vanté la parité, non ?…

6 Juil

Voici un petit « truc » vu sur le portail du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

J’ai bien une idée de l’élu(e) qui compte pour du beurre, mais je ne le dirai pas !

parite
cliquer sur l’image pour l’agrandir

Quoi qu’il en soit, ça m’interroge sur ce que coûte aux contribuables « le vaisseau amiral de la communication numérique du Conseil général d’Ille-et-Vilaine » (clic).

Le Galléco au secours de la Grèce

4 Juil

De source proche d’un certain nombre de dossiers, on apprend que le sénateur Jean-Louis Tourenne aurait proposé dans la soirée que, quel que soit le résultat du référendum, la Grèce adopte le Galléco dès lundi matin un peu avant 8 heures, au moins dans deux ou trois endroits de son territoire avant généralisation.

Il s’agirait en fait d’un avatar du Galléco, à parité (1 Galléco = 1 Galléco), qui ne pourrait s’appeler officiellement Galléco qu’après consultation de la population.

Le Galléco aurait pour effet de dynamiser l’économie locale, de redonner du sens à la monnaie, d’interdire toute spéculation, de favoriser les liens sociaux, de protéger l’environnement, d’encourager à reconsidérer la richesse, de garantir des échanges éthiques et un développement durable, de lutter efficacement contre le gaspillage… etc… etc…

Il ne faut pas sous-estimer la portée de cette proposition, car on se souvient qu’il y a moins de deux ans Jean-Louis Tourenne, qui a plus d’un Galléco dans son sac, se faisait fort d’envoyer des milliers de vaches brétiliennes jusque dans le désert au Koweït. Ce n’est quand même pas n’importe qui…

1galleco

Pour aller plus loin : Ah !… les vaches !…

De l’application du principe de précaution en I&V

2 Juil

On se souvient que par délibération du 20 juin 2013, le Conseil général a – d’autorité, par surprise et on ne peut plus irrégulièrement – voulu doter les habitants du département d’Ille-et-Vilaine d’une appellation que l’on dirait sortie de nulle part… si elle n’avait été savamment concoctée par un publicitaire illégalement appointé en catimini.

Le département avait très officiellement précisé que l’appellation « Bretillien » (déposée à grand frais auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle) était chargée de sens puisqu’elle s’écrivait avec 2 « l »  (comme c’est le cas de l’Ille) et bien entendu sans accent (comme la Bretagne et les Bretons), même s’il fallait la prononcer à la mode, à la mode… des Brétons vivant en Brétagne.

On y croit, on y croit !…

Deux ans plus tard, on ne peut pas dire que les habitants du département – et encore moins ceux du reste du monde – aient à leur tour adopté ce néologisme totalement inattendu qu’ils ne sont d’ailleurs pas si nombreux à connaître et qu’ils sont rarissimes à apprécier.

D’autant que co-existent aujourd’hui 4 graphies concurrentes : Bretillien, Brétillien, Bretilien, et Brétilien… en majorité vides de sens.

Je ne reviens pas sur la gabegie de réservations de noms de domaines qui avait accompagné cette opération, mais je constate que pour compléter sa collection le département vient de réserver les noms de domaine accentués suivants :

  • le 26 mai 2015 : brétillien.fr, brétilien.fr, brétilliens.fr, brétiliens.fr
  • le 17 juin 2015 : brétillienne.fr, brétilienne.fr, brétilliennes.fr, brétiliennes.fr

Je ne sais pas comment cela va tourner, mais je me demande s’il ne serait pas prudent qu’il réserve aussi la série des Brèt, celle des Brêt, et aussi celle des Brët.

Tant qu’on a encore un peu d’argent…        😉

Pour aller plus loin :

A propos des noms de domaine
Et brétilie.bzh alors ?…
Une course à l’échalotte