Une manipulation éhontée

28 Jan

Vous êtes très nombreux à être choqués par la démarche du Conseil général d’Ille-et-Vilaine qui prétend avoir donné un nom aux habitants du département, alors même que ceux-ci ont été cyniquement exclus de sa « fabrique ».

Vous êtes également très nombreux à vous indigner de l’usage que le quotidien Ouest-France fait ici et là de cette appellation.

Vous êtes plus spécialement encore irrités lorsque, pour étayer sa propagande, il n’hésite pas à prendre en otage une personne non consentante, un groupe ouvertement opposé, ou même des personnes disparues, comme ici par exemple

A-propos-de-propagande

Avec son autorisation, je publie cette intervention de Mark Kerrain auprès de la rédaction locale de ce journal :

Bonjour

La récupération partisane des victimes des deux guerres mondiales pour assurer la propagande départementale et sa politique d’autopromotion, basée sur la diffusion de la marque commerciale que constitue l’invention abracadabrantesque du terme « bretillien », est totalement odieuse. Le comble de l’horreur est atteint quand vous déballez en titre : « Marcel Callo, un bienheureux parmi les déportés bretilliens ».
Récupérer les victimes du nazisme, après les poilus de 14, pour assurer la promotion d’une marque, d’origine malodorante car caractérisée par l’escroquerie intellectuelle, est à mille lieues des valeurs que ces militants  défendaient contre les nazis manipulateurs de l’opinion, et qui devinrent leurs bourreaux.  Car c’est bien a une manipulation consciente et éhontée de l’Histoire que nous assistons. Big Brother est parmi nous.  MK
— 

En ce qui me concerne, je vous invite instamment à être plus visibles sur ce blog, dans votre entourage, auprès des médias, dans les réseaux sociaux… pour qu’il soit bien clair que la position de Mark Kerrain n’a rien d’une exception.

2 Réponses to “Une manipulation éhontée”

  1. berhet 28 janvier 2015 à 23 h 41 min #

    J’approuve totalement la position de Mark Kerrain.
    Je suis personnellement étonnée et déçue de constater le faible (?) nombre de réfractaires au totalitarisme du Président Tourenne.
    Oui, il faut dénoncer le matraquage outrancier du quotidien Ouest-France qui multiplie les anachronismes les plus sordides en particulier lorsqu’il s’agit des malheureux natifs d’Ille-et-Vilaine morts (ou pas morts) en déportation, en 14-18, en 1870, et bientôt peut-être, vu la date, à Azincourt (1415 !). C’est sans doute une marque d’inculture mais plus encore une faute à l’égard de la langue française que ce journal commet régulièrement avec une obséquieuse application.

  2. P. Jéhannin 29 janvier 2015 à 9 h 47 min #

    Ça me fait penser à Jean de Legge :

    « L’injonction identitaire est une injonction linguistique, affective et mystique. »

    et plus loin :

    « La dimension mystique consiste à défier le temps, c’est-à-dire à faire croire que l’esprit du territoire traverse l’histoire. Les changements de conditions sociales et matérielles n’y font rien, la région est éternelle. « Ecclesia non moritur », les fidèles meurent mais pas l’Église. La collectivité se donne comme un « corps mystique » qui rassemble ses fidèles en une réalité unique et pérenne. « Ainsi que l’écrit Thomas d’Aquin, les membres d’un corps naturel sont contemporains les uns des autres, alors que les membres d’un corps mystique existent successivement, ce qui assure à ce corps une perpétuité dans l’existence »

    in « Les propagandes nécessaires » aux éditions du Cherche Midi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :