Tag Archives: Bretilien

Avez-vous vu ma binette ?…

13 Août

Je constate un peu de relâchement dans le n° 110 de la revue « Nous-Vous-Ille » : 12 occurrences seulement du sobriquet départemental contre 16 dans le n° 109.

En revanche, je note 19 apparitions du Président nouveau, contre 7 seulement dans le numéro précédent : je vais surveiller la tendance…   😉

JLChenut

Un petit coucou itou

13 Août

Vu tardivement, ce tweet d’Olivier Berrezai… journaliste à la rédaction O-F :

Coucou
cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour mémoire : pour le département, Brétillien s’écrit sans accent et Breizhilien mériterait une double consonne… mais on peut voir cela comme étant des détails.

😉

Une application bien de chez nous

9 Août

geocaching

Pour être précis, cette « application bretillienne » a été conçue par un « artiste » qui se présente sous l’appellation Giboo, en qualité d’infographiste et webdesigner pour l’agence digitale LWM (création et entretien de sites web pour des tiers) dont le siège social est à Paris… avant qu’il soit jugé nécessaire de recourir à la société Proximit (d’Aixe sur Vienne – Haute Vienne) pour (je cite) : graphisme, refonte technique, ajouts de fonctionnalités… et hébergement.

Moi je dis ça…

C’est juste pour rigoler… 😉

Additif du 11 août : je vous invite à lire le commentaire de J-B Gerbaud ci-dessous.

De l’art du gavage en Nouvelle Brétillie

9 Août

Voici ce que l’auteur du rapport au Conseil général d’Ille-et-Vilaine intitulé :

« 7 partis pris stratégiques pour imposer le gentilé Bretillien »

déclarait cyniquement au quotidien 20minutes le 21 juin 2013 :

« Les gens vont peut-être être surpris au début. Il va falloir s’y faire ».

Et voici des exemples tirés de la vaste opération de gavage linguistique en cours :

NVI

cliquez sur l’image pour l’agrandir

ecrivez

cliquez sur l’image pour l’agrandir 

info35

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Je me souviens que, pour essayer de calmer la contestation, le Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Jean-Louis Tourenne, m’avait écrit solennellement le 19 juillet 2013 : « il n’y aura pas non plus de « dispositions » destinées à « inculquer » ce gentilé dans la tête de nos concitoyens ». La preuve…

La V.O. de l’imposture bretillienne

31 Juil

Voici une version complète et actualisée de l’imposture bretillienne (clic).

Mieux vaut faire gaffe à son matricule

24 Juil

Après que les résistants, les déportés, les poilus… et bien d’autres encore, se soient vus affublés post-mortem de la marque industrielle et commerciale déposée par le Conseil général d’Ille-et-Vilaine auprès de l’INPI le 20 juin 2013 en complément de sa délibération du même jour entachée de multiples irrégularités concernant l’appellation des habitants du département, voici maintenant venu le tour des conscrits entre 1859 et 1921 (merci +++ aux Archives départementales) :

BdslaGGcliquer sur l’image pour l’agrandir

Je ne me lasse pas de ces propos de Jean de Legge : « L’injonction identitaire est une injonction linguistique, affective et mystique… La dimension mystique consiste à défier le temps, c’est-à-dire à faire croire que l’esprit du territoire traverse l’histoire. » (source : Les propagandes nécessaires – éditions du Cherche Midi)

Pour aller plus loin :

On en apprend tous les jours en I&V

23 Juil

Ces derniers jours, je viens donc d’apprendre que :

– la commission permanente du Conseil départemental s’est réunie en catimini

Je rappelle que les dates de réunion de la commission permanente ne sont pas diffusées, ni bien sûr les ordres du jour, que ces réunions ne sont pas publiques et qu’il n’y a pas de compte-rendu des débats, alors même que depuis avril 2015 la commission permanente est devenue un véritable « shadow » Conseil départemental puisqu’elle en a désormais exactement la même composition et qu’elle a conservé par délégation les mêmes attributions (à l’exception des rares points que la loi interdit et de ce qui est expressément délégué au Président).

La question de la justification des frais de déplacement engagés par le vice-président en charge de l’éducation et de la jeunesse, pour des séminaires de développement personnel organisés notamment à Bruxelles et à Rabat par un organisme non agréé pour la formation des élus, a été en séance retirée de l’ordre du jour : le recueil des actes administratifs à venir ne fera par conséquent état d’aucune décision.

Le président du groupe de la majorité ayant indiqué qu’avant même d’être justifiés ces frais ont été pris en charge par la collectivité, la question de leur remboursement reste posée… mais saurons-nous quelle suite y sera réservée ?…

Je repense à ce que – la main sur le cœur – le précédent Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Jean-Louis Tourenne, prétendait en plein débat sur la réforme territoriale :

« Peu importent les cartes, pourvu qu’il y ait la richesse démocratique ! ».

– il existe au niveau national une sorte de « Star Ac’ » des élus de tous bords…

… à l’exception toutefois de l’extrême droite qui n’y est pas bienvenue.

Il n’est pas inutile de savoir que son organisateur, l’Institut Aspen France que l’on voudrait nous présenter comme le promoteur d’« un héritage de la conversation à la française, comme dans les salons du XVIIIème siècle », est en réalité la branche locale d’un « Think tank » américain, présidée par un banquier d’affaires qui s’est donné mission de former (tous frais payés, à l’exception des déplacements) ceux qu’elle considère les « leaders d’avenir » du monde politique francophone.

De mon point de vue de Bidochon d’Ille-et-Vilaine, c’est le monde à l’envers.