Corrigeons le correcteur amateur

1 Nov

Je découvre ce jour un billet sur Facebook émanant de « Cordial – Le correcteur d’orthographe et de grammaire » le 21 juin 2013 (mérite t’il autant de pub ?) :

Le mot du jour : brétillien (adjectif masculin singulier)
 
1. relatif au département de l’Ille et Vilaine (nom masculin singulier)
2. originaire ou habitant du département de l’Ille et Vilaine.
 
N.B. : Le mot « brétillien » et son féminin « brétillienne » sont venus enrichir le vocabulaire français depuis hier, le conseil général d’Ille-et-Vilaine ayant fixé ce gentilé pour les habitants du département. Cette volonté d’affecter un gentilé aux habitants des départements connaît ces temps-ci une forte recrudescence. Ainsi les habitants du Loiret sont actuellement appelés à voter entre « loirétain », « loiréanais » et « ligéritain ». Réponse le 27 juin !
 

Je passe sur l’évidente confusion entre le nom commun (l’adjectif) et le nom propre (le gentilé), que l’on pardonne mal à qui se prétend lexicographe.

Mais, puisque l’on parle d’enrichir le vocabulaire, je n’ai pas pu m’empêcher de laisser le commentaire suivant (qui ne fait pourtant pas le tour de la question).

Parce que ça mérite une bonne correction !… 😉

Je découvre votre « mot du jour ». Quelques remarques :
 
– un gentilé s’écrit avec une majuscule
– l’appellation retenue n’est pas Brétillien mais Bretillien (sans accent)
– la volonté d’affecter une appellation aux habitants des départements est en effet actuellement très forte, compte tenu des débats en cours sur leur pérennité
_ dans le cas de l’Ille-et-Vilaine, l’appellation a été adoptée par la majorité du Conseil général (après recadrage interne des récalcitrants) sur proposition d’un publicitaire rémunéré dans le cadre d’un marché public illégal
– ce néologisme – dont aucun habitant n’a jamais entendu parler dans aucun contexte que ce soit – a été tenu rigoureusement secret jusqu’à l’heure de la délibération du Conseil général
– il est patent qu’une collectivité territoriale n’a évidemment aucune compétence pour décider du nom des habitants puisqu’un gentilé n’est attesté que par l’usage
– c’est certainement la raison pour laquelle, le jour même (et même légèrement avant le vote) le département a déposé le soi-disant gentilé auprès de l’INPI, en qualité de nom de marque industrielle et commerciale dont il est par conséquent seul et unique propriétaire
– il y va de la liberté d’expression, directement issue de la déclaration des droits de l’Homme
– le Conseil Constitutionnel a rappelé ce point de vue avant la publication de la Loi Toubon qui a été corrigée en conséquence
– tout ceci est parfaitement incompatible avec le marché passé qui a prévu « d’imposer » (sic) l’appelation à la population
– je suis très étonné que vous vous laissiez berner par de telles sornettes.
 
Je vous engage à prendre connaissance de bien d’autres informations sur le blog :
 
www.etreounepasetrebretillien.com
 
Vous y trouverez notamment trace de l’accueil qui a été fait à cette pseudo décision.
 
https://etreounepasetrebretillien.files.wordpress.com/…
 
Vous comprendrez mieux les raisons de la nouvelle enquête qui est en cours et qui va révéler bien d’autres choses assez décoiffantes.

3 Réponses to “Corrigeons le correcteur amateur”

  1. Herve Prat 2 novembre 2014 à 13 h 36 min #

    Bref, Brétillien, Bretillien ou autre calembredaine issue du cerveau pervers de quelques technocrates carriéristes qui n’ont d’autre centre d’intérêt que Paris, est un mot impropre pour définir les habitants de l’Ille-&-Vilaine. J’y habite, pour raisons professionnelles, depuis près de vingt ans. Jamais je n’ai entendu les gens se réclamer d’un tel qualificatif, qui fait plus penser à une volonté malsaine d’assimiler psychologiquement les Bretons (de souche ou d’adoption) de ce département, à celui de « francilien », ceci pour faire de Rennes et de sa région un quelconque satellite d’une « grande banlieue » parisienne fantasmée par les politiques de la pensée unique socialo-gauchiste !
    En Ille-&-Vilaine, les gens se considèrent Bretons, Haut-Bretons, gens du Pays Gallo, ou des Pays de St-Malo, de Dol, de Rennes, du Coglais, etc… Point barre.

  2. Dizalc'h 2 novembre 2014 à 13 h 47 min #

    +1 avec Hervé Prat. Rien à ajouter!!!!

  3. Etienne 2 novembre 2014 à 20 h 27 min #

    Je suis également d’accord avec Hervé Prat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :