Ceux de 14-18 en Ille-et-Vilaine

1 Oct

On se souvient qu’il y a environ 6 mois, emboîtant le pas des services de communication du Conseil général, le quotidien Ouest-France n’avait pas hésité à baptiser post-mortem : les poilus, les taxis de la Marne, un « messager du front », des chansonniers… et, tout bien réfléchi, l’ensemble des habitants du département d’Ille-et-Vilaine à l’époque de la Grande Guerre.

Mais je m’aperçois aujourd’hui qu’un millier m’avaient échappé :

résistants

Il est vrai que cette publication en ligne en date du 27 mai 2014 n’avait pas été reprise dans les « éditions papier ».

Faut-il y voir un effet du coup de gueule de Mark Kerrain que j’évoquais par ici ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :