Engager le débat ?…

1 Mai

Sur son blog personnel, Jean-Louis Tourenne vient d’écrire ce 30 avril 2014 :

« Le 8 avril, tout comme vous, j’ai entendu et écouté le discours de politique générale du nouveau Premier Ministre …/… Je tiens, dans ce contexte, à assurer de ma volonté d’engager le débat avec les autres collectivités et avec l’Etat pour préserver et maintenir un service public de qualité dans la proximité avec les Bretilliens »

Il me semble que s’il avait souhaité s’adresser au plus grand nombre, il aurait probablement et beaucoup plus simplement écrit… comme nous, vous, tous : « préserver et maintenir un service de qualité au plus près des habitants ».

Mais voilà, Jean-Louis Tourenne a choisi de faire appel au prestige de l’uniforme – celui fraichement taillé de « premier Président des Bretilliens », une expression qui lui a beaucoup plu – pour proposer un débat entre gens de bonne compagnie, au premier rang desquels – dos au mur – il est bien obligé de reconnaître les autres collectivités que sont les communes, la métropole et la région, voire peut-être les intercommunalités.

Ce n’est pas le moment d’oublier que la marque industrielle et commerciale (puisque c’est bien de cela très exactement dont il s’agit) qui a été attribuée d’autorité aux habitants d’Ille-et-Vilaine a été volontairement créée pour inculquer l’idée de l’existence d’une communauté (au moins centenaire puisqu’aux dernières nouvelles, elle aurait déjà connu deux guerres), et concourir de toute sa force à la pérennité du département…

Et pas n’importe quel département, puisqu’il s’agit du département pris au sens de la collectivité territoriale administrée par le Conseil Général et non au sens de l’entité administrative placée sous l’autorité du Préfet que personne n’a l’intention de remettre en cause.

Il n’en a jamais été fait état publiquement, mais en témoigne clairement le 7ème et dernier critère proposé par Jacques Delanoë en sa qualité de Président du Comité dit d’experts qui a été réuni le 23 mai 2014 :

7eme_critere
(vous lisez bien : « le gentilé doit contrer l’idée que les départements vont disparaître »)

Et constatons pour finir qu’il ne serait certainement pas venu à l’idée de Jean-Louis Tourenne de proposer d’ouvrir préalablement un débat avec les habitants, alors qu’ils sont pourtant à l’évidence les premiers concernés.

Je radote un peu, mais c’est vrai que dans son esprit : « si vous consultez et que les gens ne sont pas d’accord, alors après, comment vous faites ? » (Jean-Louis Tourenne, le 14 octobre 2013)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :