On a failli être Hauts-Bretons

7 Août

C’est à vérifier, mais j’ai lu ça sur 20minutes du 4 janvier 2012 :

« « C’est important pour les habitants d’avoir un nom. Cela offre un sentiment d’appartenance à un projet commun et participe au dynamisme du département », souligne Jean-Louis Tourenne.

Vilaine complique la tâche

Une tentative de dénomination avait d’ailleurs eu lieu en 2005. A cette époque, le choix de l’assemblée départementale s’était porté sur le nom de Hauts-Bretons avant que le projet ne soit finalement abandonné. Une nouvelle tentative avait encore eu lieu un an après via le magazine du département Nous Vous Ille mais la consultation n’avait alors pas été au rendez-vous. Malgré ces couacs, Jean-Louis Tourenne ne veut pas pour autant enterrer le dossier.»

Jusqu’à présent, j’avais bien connaissance du débat sur le nom du territoire, mais pas sur le nom des habitants… sachant bien sûr que ce gentilé serait allé de soi si l’opération avait pu être menée à son terme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :